Le Dauphin et le Goéland.    Lorsque deux soleils se rencontrent   alors deux mondes   s’unissent pour toujours.
español
русский
日本語
italiano
deutsch
français
english
中文
العربية
ελληνικά





....Ainsi, il n’existait nul autre dauphin qui en sache autant que lui.
Sur les fruits, les arbres et les fleurs. Sur les lacs et les fleuves. Les cascades, les feux et les volcans, les abîmes et les gorges. Sur les saisons, la pluie et les neiges. Sur les nuages. Les rivages, les îles et la mer lorsque l’on vole tout là-haut. La sensation de voler.


Il n’existait nul autre goéland qui en sache autant que lui.
Sur les éponges, les coraux et les coquillages. Sur l’abysse. Sur les tourbillons et les courants marins. Sur les poissons et les baleines. Sur les épaves. Les grottes et les gouffres. La sensation de nager. Le sentiment de s’élancer très haut dans les airs.


Il  n’existait  nul  autre  dauphin ni nul autre goéland qui en sache autant de son propre monde. Ils l’avaient appris en s’efforçant chacun d’apprendre le monde de l’autre....


Première page...    
 
Suite en PDF en anglais...      
E-mail    PDF/ textes et dessins
   livre complet en anglais
Présentations
show demo
 
 
 
.