Ce livre était un livre qui ne savait pas lire ! Une comédie...
español
русский
italiano
deutsch
français
english
中文
العربية
ελληνικά

...Tout de suite, elle a attiré les regards sur elle.

Elle l’a compris dès qu’ils eurent enlevé les bandelettes de papier, découvrant peu à peu les mannequins dans la vitrine.
Quelquefois, elle était elle-même intriguée par les mannequins dans la vitrine. Même si elles étaient pressées, elles s’arrêtaient toujours pour l’admirer. Même si cela ne leur allait pas, elles achetaient toujours les vêtements qu’elle portait. Alors même qu’elles avaient tant de choses à se dire, elles finissaient toujours par parler d’elle.

Et pourtant elles étaient tellement différentes ! Elle se demandait souvent comment elles pouvaient s’imaginer à sa place...
Elle, elle se tenait inébranlable. Elles, elles pas- saient.
Elle, elle vendait. Elles, achetaient tout bonne- ment.

Elles, elles l’admiraient et elle, elle les regardait avec indifférence !
C’était une femme, et ce n’était que des man- nequins dans la vitrine !

Elle était au centre, et elles, elles étaient perdues au bout du monde...

Misérables mannequins !
Heureusement qu’elles n’appartenaient pas à son monde! Heureusement qu’elles n’auraient jamais pu appartenir à son monde...

Que quelqu’un a pensé à mettre cette vitre....